12 septembre 2020 Commentaires fermés

Parfois, c’est sympa, la gravité

Le jour où je me suis promis de m’essayer au saut en parachute. Ce jour-là, j’ai découvert Point Break. Et en voyant Utah et ses amis s’amuser comme des enfants en plein ciel, je me suis promis qu’un jour, je ferai moi aussi cette chose insensée : compter sur un simple bout de tissu pour s’en sortir vivant. Cela m’aura pris du temps pour réaliser mon rêve, mais c’est ce que j’ai fini par faire il y a quelques jours, en réalisant un saut en parachute à Lyon. Evidemment, depuis ce jour-là, mes collègues voudraient savoir à quoi ça ressemblait. Mais c’est compliqué à retranscrire. Et je comprends mieux aujourd’hui pourquoi j’ai trouvé aussi peu de récits sur ce sujet sur internet. C’est assez indescriptible. Mais je vais tout de même tenter de présenter tout ça. Ce qui m’a frappé, c’est que même si on chute à grande vitesse, on ne ressent presque jamais compte de la vitesse. La raison est toute simple. Sur la route, on s’aperçoit de la vitesse grâce au décor qui défileent. En revanche, en altitude, il n’y a pas de décor : il n’y a donc aucune sensation de vitesse, en dehors du vent qui vous fouette le visage. Il n’y a qu’un seul moment où je me suis rendu compte de la vitesse à laquelle nous tombions, c’est lorsque nous sommes passés à côté d’un nuage. Evidemment, les sensations sont extrêmes. Mais elles sont assez différentes de celles que j’avais imaginé. Ce qui prédomine, dans un tel saut, ce n’est pas tant l’adrénaline (celle-là, on la ressent plus au moment de sauter) : c’est le sentiment de paix inconcevable qui nous envahit. Dès qu’on n’a plus les pieds sur une surface solide, on se sent parfaitement libre, comme détaché des pressions de ce monde, saut en parachute comme la gravitation. Si vous voulez réaliser un saut en chute libre, c’est quelque chose essentiel à comprendre: plus que des sensations fortes, on y trouve plutôt le nirvana ! Je vous mets en lien où j’ai trouvé mon saut en parachute. Prêt pour la grande vague métaphysique ?

Les commentaires sont fermés.

Fiches pratiques de-confine... |
Journalisme et deontologie |
Arhnimes |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mathias Juvé
| Bimbimgreen
| Ventes de celia