15 décembre 2020 Commentaires fermés

Montgolfière: une épopée du ciel

À l’aide du ballon, les frères Montgolfier ont présenté le vol aérien aux gens, amorçant une ère de plaisir et d’expérimentation. En quelques dizaines d’années, il y a eu des expéditions scientifiques, des concours, des voyages récréatifs et des applications militaires – une conception qui pourrait être répétée lorsque des vols aériens conduits sont apparus un peu plus d’un siècle plus tard. Les scientifiques ont profité du nouveau gadget pour déterminer les plages de température, les modèles de vent et la composition atmosphérique. Les services militaires ont d’abord utilisé des ballons pour repérer l’artillerie et terrifier l’ennemi. Depuis le début, les ballons ont attiré des centaines de milliers de spectateurs, maintenant, les loisirs sont la principale raison de la montgolfière, qui continue de fasciner le public. Archimède (vers 287-212 av.J.-C.) a reconnu le principe de la flottabilité au IIIe siècle avant J.-C., mais ce n’est que lorsque Joseph et Étienne Mont-golfier ont commencé leurs expériences avec des ballons que le principe a été mis pour le vol aérien. Francis Bacon (1561-1626) est parfois crédité pour le concept du ballon, qui a été imprimé en 1250 sur la fabrication d’un appareil planant en remplissant un globe creux de cuivre avec une «atmosphère éthérée» ou un «feu liquide». En 1670, un prêtre italien a remarqué que la pompe à air était une méthode possible pour construire la machine volante de Bacon. Son véhicule était conforme aux principes technologiques et avait l’air bien sur papier. Malheureusement, lorsque le cuivre a été développé suffisamment mince pour réduire le poids, montgolfière Saumur la pression du vide a effondré la balle de golf. Un prêtre brésilien a connu beaucoup plus de succès. En 1709, il fabriqua un petit ballon en état de marche pour votre maître du Portugal. Il utilise de l’air chaud, comme le feraient les frères Montgolfier. Lorsqu’il a allumé le feu, le modèle a dérivé dans l’espace et a mis le feu aux rideaux, mais a négligé de stimuler l’imagination de qui que ce soit. Séparément de ces prédécesseurs, Joseph-Michel Montgolfier (1740-1810) a conçu du ballon en 1782 quand il aurait vu le gonflement de la chemise près d’un feu de séchage. (Un conte moins romantique tient qu’il a été inspiré par les tests de Joseph Priestley avec des fumées.) Crédit quelques chiffons de sa logeuse, il a produit un petit modèle qui a décollé dans l’atmosphère. Il sut instantanément qu’il avait découvert quelque chose d’important. Il a livré pour son copain Jacques-Etienne (1745-1799), et les deux ont rapidement expérimenté en envoyant des sacs à main en papier dans une cheminée. Le 4 avril 1783, ils ont gardé leur première manifestation publique. Le sac à main a été développé en tissu et en papier. (La famille Montgolfier travaille dans le commerce des papiers.) Il a été enduit d’alun pour réduire son inflammabilité – une idée judicieuse puisque le sac était plein d’air chaud développé en brûlant de la paille. L’engin était tenu avec plus de 2000 boutons. À l’étonnement et au plaisir de la foule, le ballon a augmenté à une hauteur de 2000 pieds (600 m) et a parcouru presque une distance (1,6 km). Les tout premiers passagers du ballon étaient un mouton, un canard et un coq. Le ballon qui a été utilisé, cependant, n’avait pas été un jouet; il avait une circonférence de 110 pieds (34 m) et comptait 500 livres (200 kg). Les Montgolfier mettent le ballon en l’air à Versailles le 19 septembre 1783, devant une foule de 130 000 personnes. Les animaux ont voyagé et ont atterri en toute sécurité. La phase suivante avait été un vol aérien captif. Jean François Pilâtre de Rozier, professeur de sciences, fut le premier humain à voyager, atteignant une hauteur de 85 pieds (26 m) de plus que Paris. Il était maintenant temps pour le vol initialement totalement gratuit. Le roi prévoyait de fournir un prisonnier condamné parce que l’aviateur en échec, mais Rozier désirait l’honneur pour eux-mêmes. Lui et François Laurent, un aristocrate et un officier d’infanterie, ont emporté le 21 novembre 1783. Leur voyage ne s’est pas déroulé sans incident. Pendant le transport, le ballon en soie et en papier a d’abord coulé sur les toits, puis a commencé à brûler. Les 2 hommes ont utilisé des éponges humides pour empêcher leur voiture de brûler et ont atterri en toute sécurité juste après des vacances à environ 7 kilomètres (11 km). Les villageois locaux étaient préoccupés par le gadget inhabituel, mais leurs inquiétudes ont disparu une fois qu’on leur avait fourni des bulles.

Les commentaires sont fermés.

Fiches pratiques de-confine... |
Journalisme et deontologie |
Arhnimes |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mathias Juvé
| Bimbimgreen
| Ventes de celia